top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Migr’asile

Des ateliers pédagogiques proposés par des acteurs de terrain

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Exilia Films – Voix d’asile. Donner la parole aux actrices et acteurs de l’asile

Alarm Phone | Libérez les #ElHiblu3

En ligne depuis le 22 avril 2020 - modifié le 21 avril 2020

Le 28 mars 2019,  après une opération de sauvetage en mer, le cargo El Hiblu a reçu l’ordre de ramener en Libye les personnes migrantes à son bord, malgré les risques de tortures et de violences très clairs. Suite aux oppositions et protestations des rescapés, le cargo a accosté à Malte, où trois adolescents parmi les personnes secourues ont été arrêtés et accusés de détournement et d’acte de piraterie par les autorités italiennes et maltaises. En vertu de lois antiterrorisme, bien que rien n’atteste l’usage de la violence ou la mise en danger d’autrui, ils ont été emprisonnés durant 7 mois puis libérés sous caution en novembre 2019. Ils sont maintenant dans l’attente de leur procès. Le 27 mars 2020, des associations et défenseurs des droits de l’Homme, à l’instar de la plateforme téléphonique d’urgence Alarm Phone, de Sea-Watch et de Mediterranea Rescue, ont lancé un appel afin que les accusations envers les trois adolescents soient abandonnées.

Nous reproduisons ci-dessous l’appel tel que vous le retrouverez sur le site de la plateforme Alarm Phone. Il est également accessible sur le site de Sea Watch et de Mediterranea Rescue.

Davantage d’information sur:

Libérez les #ElHiblu3

mars 27, 2020

L’alliance des militants pour les droits de l’Homme demande à Malte d’abandonner les poursuites contre les adolescents réfugiés.

Source: alarmphone.org | Adrian Pouroviseh

Résister à des refoulements illégaux vers la Libye n’est pas un crime !

Il y a un an, un bateau en caoutchouc avec plus de 100 personnes à bord a quitté les côtes de la Libye pour se réfugier en Europe. Bien qu’elles aient été trouvées et secourues par le navire marchand El Hiblu 1, son équipage a reçu l’ordre des autorités européennes de renvoyer les personnes secourues en Libye. Grâce à une protestation collective à bord, les 108 personnes secourues ont évité un refoulement et ont incité l’équipage à se diriger vers Malte. Lors de la protestation, personne n’a été blessé et rien n’a été endommagé. En public, ils ont été dépeints comme des “pirates” et des “terroristes”, mais lorsque l’armée maltaise a pris d’assaut le navire, ils n’ont rencontré que des personnes en quête de protection.

Lors du débarquement à Malte, trois adolescents de 15, 16 et 19 ans ont été arrêtés et accusés de plusieurs crimes, dont celui de terrorisme. “Nous avons échappé à des traitements tyranniques et inhumains en Libye pour trouver la vie à Malte“, déclare l’un des trois. Au lieu de trouver ce qu’ils cherchaient, ils ont été emprisonnés pendant près de huit mois. Bien qu’ils aient été libérés sous caution en novembre 2019, les trois jeunes du El Hiblu ne sont pas libres. Ils sont toujours confrontés à de graves accusations qui pourraient entraîner des années de prison.

Lucia Gennari, de Mediterranea, explique : “Les autorités européennes ne devraient jamais donner l’ordre aux capitaines de navires de ramener les personnes secourues en Libye, car cela constitue une violation manifeste du droit international de la mer et une grave atteinte aux droits fondamentaux“. souligne Jelka Kretzschmar, de Sea-Watch : “La tentative d’éviter d’être repoussé doit être considérée comme un acte de légitime défense et un moyen de protéger la vie qui ne peut pas être légitimement puni“.

Notre campagne de solidarité internationale – Libérez les trois jeunes du El Hiblu! – est lancée aujourd’hui. Les passagers du El Hiblu 1, les organisations de sauvetage en mer, les avocats internationaux, les chercheurs, les activistes, les organisations de défense des droits de l’Homme à Malte et au-delà se sont rassemblés pour demander l’annulation immédiate du procès. Au lieu d’être poursuivis, les trois jeunes du El Hiblu devraient être célébrés pour avoir empêché un refoulement illégal vers la Libye.

“Les trois adolescents devraient être considérés comme des héros – ils ont empêché 108 survivants d’être renvoyés dans des conditions inhumaines en Libye“, ajoute Maurice Stierl de Alarm Phone.

Vous trouverez plus d’informations et notre court documentaire sur le site web de la campagne : https://elhiblu3.info/

Contacts: free@elhiblu3.info

Mediterranea – Saving Humans
Lucia Gennari (IT, EN)
stampa@mediterranearescue.org

Sea-Watch
Jelka Kretzschmar (EN, DE)
+49 (0)157 923 54 723
presse@sea-watch.org

Alarm Phone
Maurice Stierl (EN, DE)
media@alarmphone.org

African Media Association Malta
Natalia Padron, (EN, FR)
africanmediamalta@gmail.com


En relation avec cet article

, , , ,