top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Préjugés sur l’asile

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Agenda de l’asile

Evénements et manifestations sur l'asile et sur les migrations

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Une plateforme de témoignages videos

24 Heures | Vaud renvoie de plus en plus de femmes et d’enfants de force

En ligne depuis le 18 octobre 2018

La journaliste Camille Kraft a mené une enquête journalistique sur la pratique des autorités vaudoises concernant l’évolution des pratiques de renvoi. De son analyse ressort que l’expulsion des femmes et enfants a beaucoup augmenté ces dernières années. Ce constat est-il en lien avec les pressions récentes émises par Berne induisant des coupes dans les subventions d’intégration en cas de taux de renvoi trop faible ? Quelles spécificités vaudoises influencent cette évolution ? L’article y répond à partir d’un tour d’horizons de différentes personnes impliquées.

L’article “Vaud renvoie de plus en plus de femmes d’enfants de force” de la journaliste Camille Kraft a été publié dans le journal 24Heures le lundi 15 octobre 2018. Vous pouvez le lire sur le site du journal en cliquant ici.

L’analyse de la journaliste part de ce constat: dans le canton de Vaud, les renvois forcés concernent de plus en plus de femmes avec enfants. Dans l’article, tout le monde semble s’accorder pour dire que jusque-là cette population était moins sujette à expulsion jusqu’ici. Au-delà d’une question d’humanisme envers des personnes déjà fragilisées, cet article pose également la question en lien avec le déploiement d’un important dispositif policier qui terrorise les personnes sujettes au renvoi tout comme les colocataires des centres EVAM qui se voient déjà « le prochain sur la liste ». Le renvoi récent d’une femme érythréenne avec son bébé vers la Grèce avait mobilisé à l’aube une dizaine de représentants des autorités et du corps de police, ainsi que plusieurs véhicules. Aujourd’hui, ses perspectives en Grèce restent incertaines, notamment pour se loger.

L’article introduit des éléments spécifiques au canton de Vaud pour comprendre la tendance, notamment celui de l’assignation à résidence:

Pour Jean-Michel Dolivo, ce constat va de pair avec une «UDC-isation» générale de la politique. Au niveau vaudois, cela s’est traduit par un durcissement de la loi d’application cantonale entré en vigueur en septembre 2017, qui a notamment introduit des dispositions facilitant l’application des mesures de contrainte et assignations à résidence. Femmes et enfants sont également concernés.

L’article se termine sur une série de témoignages de femmes à l’aide d’urgence, dont une qui a un enfant nécessitant des soins constants au CHUV,  qui craignent toutes d'”être la prochaine sur la liste”…


En relation avec cet article

, ,