top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Migr’asile

Des ateliers pédagogiques proposés par des acteurs de terrain

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Exilia Films – Voix d’asile. Donner la parole aux actrices et acteurs de l’asile

VE 179 | La nécessité du lien

En ligne depuis le 5 octobre 2020 et publié dans - modifié le 20 octobre 2020

Cette nouvelle édition de la revue Vivre Ensemble a choisi de mettre en exergue la contribution indispensable et souvent discrète du monde associatif durant la période de semi-confinement. Des actes essentiels, qui ont permis à certaines personnes plus fragiles -notamment des jeunes face à l’école à distance- de traverser sans trop de casse cette épreuve. Montrer cette Suisse qui tisse des liens, sans égard pour le statut, la condition sociale ou le saut de génération est une façon de rappeler combien la solidarité peut être source de changement. Un changement positif.

A l’heure où la Commission européenne annonce la “fin de Dublin”, cette édition propose également un regard rétrospectif sur les chimériques tentatives d’harmonisation des pratiques nationales du traitement des demandes d’asile. En 2019, un Irakien avait 18% de chance d’obtenir une protection si sa demande était traitée par la Suède contre 71% par l’Italie. Afghan-e-s, Syrien-n-es, Erythréen-ne-s, Vénézuéliens se retrouvent face à de mêmes différences de pratiques.  Damian Rosset (post-doctorant à la Faculté de droit de l’Université de Neuchâtel) et Philippe Rekacewicz (cartographe (visiocarto.net) nous livrent une analyse et des cartes inédites illustrant, par nationalité, combien la politique migratoire reste une question de souveraineté nationale dans laquelle le “besoin de protection” se heurte à de multiples enjeux.

Cette édition est aussi l’occasion de questionner la prolongation de l’Ordonnance Covid-19 asile jusqu’à juin 2021 et plus particulièrement  le caractère inconstitutionnel de la disposition permettant aux auditions sur les motifs d’asile de se dérouler sans défense juridique.

Ci-dessous, le sommaire complet.

SOMMAIRE

Illustration : Ambroise Héritier

ÉDITORIAL – Sophie Malka
Oser revendiquer la solidarité (en ligne)

LE SYSTÈME « D » CHAMBOULÉ Anouk Piraud
Les actes invisibles de solidarité révélés  par la crise sanitaire
Grâce à des gestes simples, Émily a réussi à garder la tête hors de l’eau

ÉCOLE À DISTANCE
Le soutien essentiel des associations contre le décrochage scolaire – Sophie Malka (en ligne)
Le tutorat, un maillon plus nécessaire que jamais – Nadia Baehler (en ligne)
Les adolescents, seuls face à l’école en ligne – Rachel Bolle (en ligne)

INTERVIEW – Danielle Othenin-Girard
Norbert Valley : «Mon acquittement peut être un premier pas vers une décriminalisation de la solidarité»

CHRONIQUE MONDE >> Croatie – Orphée Mouthuy
Gardienne (trop zélée) des frontières européennes

CHRONIQUE >> SUISSE / EUROPE – Ségolène Huber

DUBLIN
La « loterie de l’asile » européenne, un échec « productif » – Damian Rosset
Cartes des principales nationalités ayant obtenu une protection en Europe Philippe Rekacewicz

LOI SUR L’ASILE – Sophie Malka
Ordonnance Covid-19 asile : les auditions sans défense juridique sont contraires à la Constitution

TÉMOIGNAGE– Exilia films
Violences dans les Centres fédéraux. Briser l’omerta


En relation avec cet article

, , , , , , , , , ,