top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Migr’asile

Des ateliers pédagogiques proposés par des acteurs de terrain

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Exilia Films – Voix d’asile. Donner la parole aux actrices et acteurs de l’asile

Idées du terrain | L’intégration préscolaire, indissociable de la formation des femmes

En ligne depuis le 8 avril 2020 et publié dans - modifié le 16 avril 2020

En automne 2019, l’association neuchâteloise RECIF [1], engagée de longue date dans l’accueil et l’intégration des femmes issues de l’immigration et de leurs enfants, publiait La ligne pédagogique de son secteur Enfants [2]. Ce petit fascicule d’une quinzaine de pages regroupe des savoirs théoriques et pratiques accumulés en 25 ans d’expérience. On y découvre des idées éducatives originales développées au quotidien, notamment autour de l’interculturalité et du soutien à la parentalité.

Source: Camarada

Dès la création de RECIF, l’accueil des enfants d’âge préscolaire a été au cœur des projets de l’association. Il fallait éviter que des femmes, ne sachant à qui confier leurs enfants, renoncent à suivre des cours. Plus qu’une garderie, l’intention était de construire un espace spécifique apte à favoriser la socialisation, le développement de l’autonomie et préparer l’enfant à son entrée à l’école. Réaliser cela au sein de RECIF présentait des avantages certains. Le fait que les activités des mères et des enfants puissent se dérouler dans un même lieu, avec des personnes familières ayant des liens entre elles ne pouvait que faciliter un climat de confiance, propice aux premiers apprentissages et précieux pour apaiser les inquiétudes autour de la séparation mère-enfant. Pour beaucoup d’enfants accueillis à RECIF, l’Espace-Enfants correspond à leur première expérience d’éloignement d’avec leur mère (en tout cas hors du contexte familial), de confrontation directe à une langue inconnue et à d’autres habitudes. Une étape très délicate, chargée d’émotions, voire anxiogène selon le vécu antérieur de l’enfant. Il faut pouvoir la gérer dans le calme et la compréhension si l’on veut que l’enfant puisse s’adapter à un nouveau contexte. Un autre avantage de la proximité géographique: pouvoir travailler simultanément pour l’intégration des femmes et celle des enfants. RECIF a toujours été convaincue de l’étroite complémentarité des deux processus, l’un contribuant à renforcer l’autre. La ligne pédagogique actuelle s’inscrit dans le sillage de ces premières réflexions et expériences. Elle témoigne d’un important travail d’approfondissement, notamment autour des notions d’interculturalité et d’intégration conçues comme un processus réciproque. Telle fut le cas pour l’immersion dans la langue française, la sensibilisation à la lecture, où les modes d’approche se sont enrichis et affinés avec le concept de valorisation de la langue d’origine.

VALORISER LES RESSOURCES PARENTALES, CŒUR DE LA LIGNE PÉDAGOGIQUE DE RECIF

Source: Camarada, Ch. Bruttin

De même pour la question délicate des premières séparations.C’est l’observation attentive des enfants et de leur mère, la confrontation à différentes situations familiales, la prise en compte des questionnements exprimés par les femmes elles-mêmes qui ont permis à l’équipe éducative de mieux comprendre les besoins spécifiques d’une population souvent précarisée et fortement déstabilisée par les vécus migratoires. Le lien mère-enfant est souvent surinvesti en raison des ruptures et pertes liées à l’exil. La conviction s’est renforcée qu’il faut respecter et valoriser
ce « lien d’attachement », en faire un atout pour aider la prise d’autonomie. Aujourd’hui, avant que l’enfant intègre seul l’Espace-Enfants, il est toujours proposé une «étape de familiarisation». Mère et enfant sont invités à découvrir le lieu ensemble, à y expérimenter une activité, et cela peut se répéter si nécessaire. La mère y est reconnue dans son rôle de personne-ressource pour comprendre au mieux les besoins de son enfant.

C’est ce que la ligne pédagogique appelle «valoriser et renforcer les compétences parentales». Non seulement les mères sont écoutées, mais elles sont encouragées à devenir actives: s’informer, échanger autour de l’éducation, de l’école (des moments de partage avec d’autres mères sont organisés); prendre part à une activité au sein de l’Espace-Enfants, par exemple autour d’un livre, d’un jeu ou faire connaître un conte ou une chanson dans sa langue maternelle…

Cette implication permet d’atteindre un autre objectif que se donne la ligne pédagogique: « Valoriser la langue maternelle et le contexte culturel d’origine des enfants pour renforcer leur estime de soi ainsi que favoriser l’apprentissage du français ». Cela suppose de sensibiliser les mères à la richesse du bilinguisme et les encourager à parler leur langue avec leur enfant. Autre choix pédagogique: laisser une place importante au «jeu libre», qui permet aux enfants allophones de jouer avec d’autres sans nécessairement recourir au langage, d’utiliser leur expression corporelle et autres moyens de communication non verbale. Il respecte le rythme de développement de chaque enfant. Il lui laisse la liberté d’explorer un matériel parfois inconnu, selon ses envies et son imagination.

L’ensemble de cette ligne pédagogique émane directement d’un travail de terrain et c’est ce qui en fait sa valeur. L’intention première était de donner un outil commun aux personnes actives, professionnelles et bénévoles, dans le secteur enfants de l’association. Mais bien évidemment ce document s’adresse à toute personne intéressée ou engagée dans l’accueil de la petite enfance, en particulier en milieu multiculturel.

DANIELLE OTHENIN-GIRARD
Le document peut être téléchargé sur le site de RECIF recifne.ch.
Pour l’obtenir en version papier, prendre contact avec l’association.

[1] Association à but non lucratif, regroupant deux centres de formation et de rencontre pour enfants et femmes immigrées et suisses, à Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds (recifne.ch)
[2] Le secteur Enfants de RECIF est l’un des trois secteurs de l’association, avec celui de la formation (cours de français, alphabétisation et autres enseignements) et celui de l’animation et des rencontres entre femmes. Les activités proposées aux enfants recouvrent l’Espace-Enfants (accueillant principalement des enfants entre 4 mois et 4 ans), l’atelier pré-scolaire, le soutien scolaire, ainsi que des activités mères-enfants faites en collaboration avec le secteur animation.

En relation avec cet article

, , , , , , ,