Aller au contenu
Revue

Numéro : VE 138 / juin 2012

L’admission provisoire, un « NON MAIS… » lourd de conséquences

Le numéro de juin sort de presse. Il est consacré à la problématique du permis F, ou «admission provisoire». Ce statut est octroyé aux personnes à qui on refuse le statut de réfugié, mais dont le renvoi est inexigible et illégal, en raison de la situation dans le pays d’origine (guerre, violence généralisée, etc.). 23000 personnes vivaient en Suisse fin 2011 avec ce statut. Un statut qui, malgré sa dénomination, n’est pas « temporaire »: la majorité de leurs titulaires restent en Suisse. Mais les droits liés au statut restent entachés de ce caractère «provisoire», rendant toute intégration (accès au travail, indépendance financière) difficile.
Le Parlement fédéral, emmené par l’extrême droite -UDC et les ailes droites des partis de droite et du centre – est aujourd’hui en train de démanteler ces droits dans le cadre de plusieurs modifications de loi (asile, étrangers, naturalisation). Articles et témoignage permettent de mieux comprendre cette réalité.

Editorial | Ça suffit!

DOSSIER ADMISSION PROVISOIRE

LEGISLATION Un statut précaire attaqué de toutes parts

TEMOIGNAGE S'intégrer? Un parcours du combattant!

INTEGRATION Compétences, réseau: mots-clés du Mentorat emploi migration (MEM)

RECHERCHE Les enfants en première ligne

CHRONIQUE MONDE » Zoom sur les migrations internationales 2011 dans les pays industrialisés

DECRYPTAGE Asile, urgence et insécurité

MOBILISATION "ORS dégage!": La gestion de l'asile par des firmes privées en question

Besoin de la version complète