Aller au contenu
Revue

Numéro : VE 90 / décembre 2002

La Suisse s’est évité de justesse la honte d’adopter un article constitutionnel qui aurait ouvertement proclamé son hostilité au droit d’asile. Ouf! Pourtant le soulagement n’est guère de mise, car si la Suisse s’est évité une catastrophe politique, du point de vue des réfugiés la facture pourrait se payer au prix fort. Tout porte à croire, en effet, qu’après avoir eu si peur d’un succès de l’Union démocratique du centre (UDC) à un an des élections fédérales, les partis du centre droit pousseront à un durcissement supplémentaire du projet de loi rendu public en septembre dernier.

Editorial | Comment sortir du cercle vicieux?

Santé | Statuts provisoires: Un handicap majeur

Témoignage | Formations accélérées PROFORA: Retrouver sa dignité

Loi sur l’asile | Rendre praticable ce qui ne l’était pas: Le Conseil fédéral, mieux que l’UDC

Procédure | Interdiction de travailler: Une aide au retour volontaire!

Persécutions non étatiques | A quand l’abandon d’une pratique sans fondement?

CHRONIQUE SUISSE | du 16 septembre au 25 novembre 2002

CHRONIQUE EUROPE | du 17 septembre – 14 novembre 2002

Besoin de la version complète