Aller au contenu
Revue

Numéro : VE 173 / juin 2019

La perversité érigée en système

Dans cette édition du mois de juin, nous vous proposons une série d’articles illustrant la déshumanisation de notre système d’asile. Procédures bâclées, renvois forcés, pour se déresponsabiliser les cantons invoquent souvent l’argument de « l’exécution  des ordres de Berne ». Quant au Secrétariat d’État aux migrations (SEM) et le Tribunal administratif fédéral (TAF), ils ne sont pas en reste. Le premier fait l’objet de plusieurs condamnations pour la légèreté avec laquelle il s’affranchit des règles de procédure pour rendre des décisions négatives et le second brille par l’ illogisme de ses juges, comme le montre l’analyse de Thao Pham. Face à cela, il importe de valoriser le travail de celles et ceux qui œuvrent dans l’ombre et qui s’activent pour promouvoir la solidarité, la dignité et des valeurs humanistes.

Besoin de la version complète

Dans ce numéro