top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Préjugés sur l’asile

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Agenda de l’asile

Evénements et manifestations sur l'asile et sur les migrations

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

criminalité ?

Mesurez-vous plus de 1m75?

Si vous mesurez plus de 1m75, vous faites partie de la catégorie de la population la plus représentée dans les statistiques de la criminalité: 85% des condamnations pénales sont prononcées contre des hommes, et la majorité des personnes mesurant plus de 175 cm sont des hommes. Évidemment, le facteur explicatif de la criminalité n’est pas la taille! Les principales variables influençant le taux de criminalité sont, dans l’ordre: le sexe, l’âge, le niveau socio-économique et la formation. La nationalité n’est pas en soi significative.

Un jeune Suisse de sexe masculin, pauvre et sans formation a autant de risque de commettre un crime qu’un étranger remplissant les mêmes critères. Les étrangers étant surreprésentés dans ces quatre catégories, ils le sont donc aussi dans les statistiques. Autrement dit, la nationalité n’est pas plus que la taille un critère pertinent pour expliquer le phénomène criminel…

Des faits, non des préjugés:

La figure de l’«étranger» ou du «demandeur d’asile» est souvent associée à la notion de délinquance et de criminalité. Les statistiques policières renforcent cette association, relevant une proportion importante d’étranger comme auteurs d’infractions par rapport à la population suisse. Une surreprésentation statistique trompeuse et explicable, comme le démontre le criminologue André Kuhn, professeur de droit à l’Université de Neuchâtel, dans l’article Comment s’explique la surreprésentation des étrangers dans la criminalité?, publié par Vivre Ensemble en 2012. Quelles sont les variables qui expliquent réellement le phénomène criminel?
Différents liens et explications vous sont proposés dans cette rubrique, dont la table des matières figure ci-contre.