top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Préjugés sur l’asile

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Agenda de l’asile

Evénements et manifestations sur l'asile et sur les migrations

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Vous avez 5 minutes pour quitter votre appartement. Quels sont les 3 objets que vous prendriez avec vous?

La plupart des réfugiés quittent leur pays dans l’urgence, abandonnant tout dans leur fuite. Or, dans la procédure d’asile, les preuves concernant l’identité, l’âge, l’engagement politique, religieux, les liens de parenté et le parcours suivi durant la fuite ont une incidence déterminante sur l’issue de la demande.

En théorie, il suffit au demandeur d’asile de rendre « vraisemblable » la persécution dont il a été victime. Mais dans la pratique, cette «vraisemblance» est souvent niée en raison du manque de preuves matérielles et la demande est rejetée.

Des faits, non des préjugés:

Le regard porté sur les demandeurs d’asile, l’utilisation de la thématique de l’asile dans les différentes échéances électorales et politiques ont conduit à un durcissement progressif de la loi sur l’asile, avec en toile de fond la volonté de traquer les “abus” de personnes qui n’auraient pas de motifs d’asile. La nature des persécutions subies par les réfugiés (viol, événement traumatisant) ou la précipitation avec laquelle ils ont quitté leur pays d’origine font que dans de nombreux cas, les réfugiés manquent de preuves matérielles de leur fuite. Selon la loi, dans de telles situation, les autorités peuvent se contenter de la vraisemblance des persécutions subies . Le récit du requérant d’asile lors de l’audition va alors prendre alors une importance considérable dans la décision sur sa demande de protection. Mais qu’est-ce que la vraisemblance? Comment se concrétise-t-elle?
Différents liens et explications vous sont proposés dans cette rubrique, dont la table des matières figure ci-contre.