Aller au contenu
 

Le travail communautaire stimule les compétences de chacun

Depuis un peu plus d’un an, l’Hospice général, chargé de l’accueil des demandeurs d’asile sur le canton de Genève, a développé la notion de «travail communautaire» dans les foyers. Une approche visant non seulement à favoriser les liens entre résidents, avec le voisinage et la société d’accueil, mais aussi à renforcer l’autonomisation des personnes. Dans un contexte législatif et administratif très rigide, l’action communautaire redonne aux demandeurs d’asile un bout de dignité.

Le blog de Majd Aldik | Déracinement

Mon père, ce septuagénaire, un homme parmi des millions de Syriens, ne se doutait pas que les impôts qu’il payait et que les services rendus à l’Etat durant 36 années de sa vie pour un salaire de 2000 livres syriennes et qu’il attendait chaque mois avec impatience, allaient s’accumuler et s’abattre sur nos corps d’un seul coup. Ils ont servi aux Assad à s’acheter cette machine de guerre qui va de la balle de plomb jusqu’aux produits chimiques, pour la diriger sur les manifestations populaires.

Tesfaalem, 27 ans, en prison pour son refus d’être renvoyé en Italie

Le témoignage d’un jeune homme Érythréen de 27 ans, recueilli par le Collectif R, est emblématique de la dérive dans laquelle la Suisse et les Etats européens se trouvent aujourd’hui en matière migratoire. L’homme est en prison en Suisse depuis 50 jours. Son seul « crime » est de refuser de retourner en Italie, premier pays européen dans lequel il a posé le pied. Il dit même préférer être renvoyé en Érythrée qu’en Italie!

ORPIST | Je suis réfugié

Roki, jeune africain de 18 ans, est arrivé en France depuis quelques mois après avoir passé son adolescence dans un camp de réfugiés en Afrique. Il raconte ici son parcours et celui de sa famille.

RTS | Olivier Yaovi Mawussi Bossa raconte sa vie de requérant à Genève

Demandeur d’asile togolais qui vit actuellement au Foyer des Tattes, près de l’aéroport de Genève, Olivier Yoavi Mawussi Bossa a publié récemment à compte d’auteur le « Journal d’un exilé » (Genève, mars 2015). Ce livre raconte sa vie en Suisse depuis son arrivée en mai 2014: sa rétention à l’aéroport, son incarcération à Frambois puis sa « liberté » de requérant d’asile en attente.

UNHCR | La lutte des femmes syriennes pour la survie

Plus tôt cette année, le HCR a interrogé 135 de ces femmes en Jordanie, au Liban et en Égypte, afin de mettre un visage humain sur ces expériences. Comment financent-elles leur quotidien? Comment font-elles face à l’isolement, l’anxiété, et les menaces à leur sécurité? Comment traiter les traumatismes de leurs enfants? C’est ce que le reportage tente d’illustrer.

Témoignage | Vous ne nous connaissez pas? C’est normal! Nous vivons sous terre

Le 26 janvier 2015, un groupe de demandeurs d’asile logés dans trois différents abris de la protection civile à Genève ont remis une lettre ouverte à l’Hospice général, en charge de l’hébergement des demandeurs d’asile et des réfugiés dans le canton. Cri du cœur face aux conditions d’hébergement qu’ils subissent, pour certains depuis plus d’un an, et qui vient en écho à la mobilisation qu’ont connue les cantons de Vaud et de Soleure récemment. Cette lettre a été signée par 117 personnes. Une parole rare, qui mérite d’être lue et entendue.

Témoignage | Quand j’avais dix ans les enjeux me dépassaient…

Élève en dernière année au Collège pour adulte, Samuel Naib, 25 ans, devait produire, dans le cadre d’un cours interdisciplinaire géographie-arts plastiques, un petit texte introspectif sur la part de migrant existant en chacun de nous. Une préparation au spectacle con t(r)atto, auquel la classe devait se rendre. Ci-dessous son texte, qu’il a demandé à Cristina Del Biaggio, une des auteurs du spectacle, de lire à haute voix.

BBC | Reportage radio « Les détenus »

Des dizaines de milliers de personnes entrent, chaque année, dans les centres de détention administrative au Royaume-Uni. Ils abritent ceux que le gouvernement veut expulser en dépensant des millions de livres pour les détenir. Les journalistes ne sont pas autorisés à l’intérieur, la journaliste Catrin Nye a passé 3 mois à parler à des hommes et des femmes dans les différents centres par téléphone. Chacun raconte sa propre histoire de vie.

Ijsberg magazine | Entre deux murs

Nabil a fui, sans se retourner, le pays de son cœur transformé en théâtre de guerre. Derrière lui, des cendres. Devant, l’Europe, où son épouse a réussi à s’échapper. Entre les deux, une forteresse. Trouvera-t-il la faille?

IRIN | John Kayihula, réfugié congolais au Rwanda: «Je me concentre sur le sport pour oublier ma vie»

Sur les 14’700 réfugiés congolais hébergés au camp rwandais de Gihembe, rares sont ceux qui envisagent de bientôt rentrer chez eux. La majeure partie des 75’000 réfugiés congolais accueillis au Rwanda sont des Tutsis arrivés entre 1995 et 1997 des territoires de Masisi et Rutshuru, dans le Nord-Kivu, une province qui compte toujours une pléthore de groupes armés, la rendant trop dangereuse pour que les Nations Unies organisent le retour des réfugiés.

Voix d’exils | «Le bénévolat m’a permis d’obtenir une bourse pour suivre la formation d’Auxiliaire de santé de la Croix-Rouge»

Faute de pouvoir travailler, Timaj, jeune Ethiopienne de 32 ans à l’aide d’urgence, a décidé de s’investir dans le bénévolat. Depuis trois ans, elle offre son aide, sa patience et son sourire pour alléger le quotidien de personnes âgées et handicapées. Si, au bout du compte, son porte-monnaie est toujours aussi léger, Timaj ne regrette rien, car ses activités de bénévole constituent autant d’occasions pour faire des rencontres, se former, pratiquer cette langue ardue qu’est le français et pour mieux comprendre les codes et les usages en vigueur dans la culture suisse. Interview.

RESI-F | Réseau interculturel d’échanges de savoirs pour les femmes

Ce printemps, deux anniversaires de 20 ans ont affirmé avec panache la force de la solidarité. En mai, à la Maison de quartier de la Jonction, à Genève, plus d’une centaine de femmes originaires de toutes les régions du monde fêtait les 20 ans d’existence du Réseau interculturel d’échanges de savoirs pour les femme (RESI-F). Quelques jours plus tard, Maryann Wangui, réunissait toutes celles et tous ceux qui se sont trouvé-e-s là à son arrivée en Suisse, et qui l’ont accompagnée ou soutenue jusqu’à aujourd’hui pour trouver une place bien méritée

OIM | Vidéo « Letter from a refugee »

«Letter from a Refugee» suit leur émouvant voyage en commençant par leur fuite d’une Syrie en guerre, puis le stress de la séparation avec leur famille et leurs amis, les difficultés d’adaptation à leur nouvel environnement et, au final, la découverte de leurs propres forces.

Témoignage | S’intégrer: question de volonté?

L’intégration, c’est à la mode… servie à toutes les sauces, les autorités ne manquent pas de rappeler qu’une bonne intégration est nécessaire pour pouvoir bénéficier durablement d’une autorisation de séjour en Suisse. La maîtrise d‘une langue nationale devient incontournable. Notre expérience de terrain tend à monter que les choses ne sont pas si simples.

France Terre d’asile | Vidéos: paroles de réfugiés

Lors des débats sur l’asile et les migrations en Europe, 5 vidéos basées sur des témoignages de réfugiés évoquant l’influence de l’Europe sur leur parcours migratoire ont été projetés. Celles-ci mettent en avant des chiffres-clés et des pratiques en matière d’asile et de migrations en Europe.

Focus on Syria | Domiz devient peu à peu une ville

Je suis de retour à Domiz. Me voici à nouveau dans cet immense camp de réfugiés, un lieu étrange et étranger, aux confins du monde, et pourtant si familier. J’y suis déjà venu, il y a quasiment un an, pour tourner un documentaire; j’ai parcouru ses rues poussiéreuses durant des heures entières, je me suis faufilé dans les tentes de nombreux réfugiés qui m’accueillirent généreusement. Et aujourd’hui me voici à nouveau sous le soleil brûlant d’un été qui s’annonce torride et vengeur. Rien n’a changé, ou presque.

Voix d’Exils | Je n’ai pas choisi d’être un réfugié

Le soleil se lève à l’Est et se couche à l’Ouest. C’est un phénomène naturel qui se répète chaque jour. Mais dans mon pays – le Tibet – le soleil s’est couché et ne s’est plus relevé depuis le 10 mars 1959, quand nous avons perdu notre indépendance. J’espère que le soleil se lèvera sur mon pays de neige une nouvelle fois.

Bande dessinée | El-Medina. Entre ici et là-bas

Elmedina et Gabrielle se sont rencontrées au cabinet de psychothérapie pour migrants dans lequel elles travaillent toutes deux. En faisant mieux connaissance, Gabrielle a appris qu’Elmedina était elle-même requérante d’asile et en passe d’obtenir sa naturalisation suisse. Autour d’un café, elle lui a un jour demandé : «Serais-tu d’accord de raconter ton parcours dans une bd?». Elmedina a immédiatement accepté. Le projet était né.

LaRotative.info | France: Quand l’État s’acharne à expulser

Charmant est congolais, il vit depuis 2010 en France où il a eu une petite fille. Après avoir refusé plusieurs fois de monter dans l’avion alors qu’il devait être expulsé, il a subi diverses violences policières et finalement été emprisonné. A nouveau détenu en centre de rétention administrative, il dénonce aujourd’hui les violences dont il a été victime et demande la régularisation de sa situation. Voici son témoignage.

Paulo, 21 ans | «J’essaie de survivre en éclatant de sourire»

Paulo a 21 ans et vient de Guinée-Bissau. Il est arrivé en Suisse quand il en avait 17. Seul. Le récit de son voyage jusqu’à Genève est long et complexe. Son parcours dans le système d’asile helvétique, par contre, est plutôt expéditif: arrivé à Vallorbe en 2011, juste avant sa majorité, il a reçu une décision négative en 2012. Actuellement, il vit au foyer des Tattes, reçoit l’aide d’urgence et devrait bientôt être renvoyé.

Samir, portrait d’un enfant débouté

Vivre sa vie d’enfant lorsque l’on est demandeur d’asile suppose une capacité d’adaptation et de résistance que l’entourage, et la société en général, ont tendance à minimiser, voire à nier. Philippe Klein, psychologue à Appartenances-Genève, rencontre dans le cadre de ses consultations ces jeunes êtres en construction, dont on peine à voir et à entendre les souffrances, les peurs, mais aussi la force et le courage. A partir de ces rencontres multiples, il a dressé un portrait imaginaire. Le choix de la fiction plutôt que de l’anonymat, pour protéger l’identité de ses patients. Un choix permettant de mieux faire ressortir les enjeux dans lesquels les enfants se trouvent entraînés.

swissinfo.ch | Lisa Bosia, la pasionaria tessinoise des réfugiés

42 ans, dont 20 au service des «damnés de la terre», Lisa Bosia, opératrice sociale à Chiasso (Tessin), ne compte ni ses heures ni son enthousiasme. Son réseau de soutien en faveur des réfugiés syriens qui arrivent d’Italie à la frontière suisse lance un pont avec les bénévoles qui œuvrent à Milan et en Sicile. Portrait.

Bordermonitoring.eu | Refoulements en Bulgarie

Le 21 avril 2014 Border Monitoring Bulgaria (BMB) a enregistré un autre cas de refoulement d’une mère célibataire syrienne avec ses quatre enfants (âgés de 10, 17, 22, 24 ans). Ce push-back a été accompagné par de graves violences policières. La famille des victimes a indiqué que dans leur tentative de bénéficier d’une protection en Bulgarie, la famille a été renvoyée de force en Turquie. Après une journée passée en Bulgarie, la famille se trouve aujourd’hui en Turquie, sans que leur demande d’asile n’ait été respectée, entendue, ou évaluée. Le BMB a parlé des victimes de ce push-back qui sont maintenant dans un hôpital en Turquie en train de faire soigner leurs membres et côtes cassés.

Voix d’exils | A la rencontre des écoliers valaisans

En Valais depuis près de 3 ans, Marcus est toujours dans l’expectative concernant sa demande d’asile. En attendant une réponse des autorités suisses, cet Ougandais en exil perfectionne son français et apprend à découvrir le canton et ses habitants. Dernièrement, il a collaboré à un projet pédagogique mené dans les écoles de la région. Une expérience unique pour un contact privilégié avec les étudiants valaisans et leurs enseignants. Des rencontres qui ont inspiré Marcus.

Témoignage | Partager, c’est exister

Intégrer, c’est donner la parole aux personnes qui débarquent en Suisse après un départ sans retour possible, après avoir tout quitté – maison, famille, langue, culture, habitudes, saveurs. Comme une téléportation dans un monde nouveau, dans lequel il est difficile de montrer qui l’on est, et de le faire valoir. Ivonne Julipza Murcia Ortiz a décidé de reprendre sa place dans le monde après avoir fui la Colombie. Et d’en faire profiter les autres. A l’heure où l’on parle beaucoup d’intégration, son témoignage vaut son pesant d’or.

Action places gratuites pour les réfugiés du Chili | « La barque n’est pas pleine »

Dès les jours qui suivent le coup d’Etat de Pinochet, le problème des réfugiés prend une dimension internationale : plus de 30.000 personnes doivent quitter le Chili. Le HCR cherche des pays d’accueil. Le 17 octobre 1973, le Conseil fédéral annonce que la Suisse accueillera 200 personnes… alors qu’en 1956, pour les Hongrois, et en 1968 pour les Tchèques, fuyant la répression de l’Union soviétique, le gouvernement suisse ouvrait la porte à des milliers d’entre eux. Mais dans le cas du Chili, les personnes qui demandaient protection étaient surtout des personnes de gauche et des syndicalistes. C’est là le premier tournant et durcissement dans la politique d’asile officielle.

Récits chiliens | «Les Murs du silence»

Récit de trois femmes chiliennes, dont la jeunesse a été volée par le coup d’Etat militaire et la dictature, qui ont connu l’horreur de la répression, de la torture et le drame de l’exil. L’une d’elles fut réfugiée quatorze ans en Suisse, soutenue par les réseaux de solidarité des années 70-80 (p.16). Aujourd’hui ces femmes revivent au Chili, se découvrent, unissent leurs expériences, écrivent… afin de faire circuler la mémoire, la parole, la réflexion. Leur livre s’inscrit dans un long mouvement de résistance, individuel et collectif, au Chili et en Europe.

Voix d’exils | Hommage à un inconnu bien réel

Balla K., un ancien membre de la rédaction valaisanne de Voix d’Exils, a été transféré le 27 février dernier sur France, en raison de l’application des accords Dublin, alors qu’il était sur le point de subir une opération qui aurait pu lui rendre l’usage d’une jambe. En effet, dans son pays, la Côte d’Ivoire, Balla K. s’est fait tabasser à coups de matraque, ce qui a gravement endommagé sa hanche. Jamel, le dernier arrivé dans la rédaction, lui rend hommage.

La Liberté | Le Syrien qui dessinait sous les balles

Les dessins défilent sur l’écran de l’ordinateur comme autant de pièces à charge à ajouter au dossier du régime syrien. Le déluge de feu, l’enfance meurtrie, les camps de réfugiés, le peuple bâillonné, la politique de la terreur, le silence occidental, à l’arme chimique de la Ghouta… Souris en main, Hani Abbas clique parfois sur une image pour l’agrandir. Comme celle de ces habitants qui montent vers les nuages, seule issue de secours dans le camp verrouillé de Yarmouk, abandonné à la famine: «Vous vous rendez compte que les gens meurent de faim, que des gens paient de leur vie leur demande de liberté? J’ai vu des choses atroces à Damas.»

Le monde n’est pas rond | Palestiniens oubliés à Beyrouth

32 ans après l’infâme massacre, le camp de Shatila pour les réfugiés palestiniens est toujours là, bien plus pauvre et surpeuplé qu’avant, et en plus isolé de la moderne et fastueuse Beyrouth, qui se trouve au-delà des checkpoints. Omar Ghannoum est un membre du groupe Ma’an (Ensemble), composé de 17 jeunes des camps de réfugiés de Shatila et Burj El Barajneh au sud de Beyrouth, au Liban. Omar raconte à Eamonn Sheehy la vie d’aujourd’hui dans le camp de Shatila, qui a récemment accueilli un afflux de réfugiés en provenance de Syrie.

Passerelles | Retour sur «Un fou noir au pays des Blancs»

Un reportage réalisé par Passerelles vous emmène au coeur du one man show de Pie Tshibanda, réfugié congolais en Belgique. « Ses mémoires d’exilé se sont transformés en spectacle tragi-comique, joué plus de 2000 fois à travers le monde. » Il partage sa vision du monde au travers de son spectacle un « Fou noir au pays des Blancs ».

« The List » | Quand la réalité dépasse la fiction…

Certaines personnes participent à des jeux télévisés dans lesquels elles mettent leur vie en danger, essayant de vivre des aventures, des parcours du combattant qui… pimenteront leur vie? Les rendront plus nobles? Plus viriles? Plus célèbres? D’autres n’ont pas le choix. Elles traversent des épreuves qu’aucun scénariste n’oserait mettre en avant comme réalité, de peur que son film ne paraisse pas crédible. Salim, lui, a vécu l’improbable pour sauver sa vie et celle de sa famille. Une histoire comme beaucoup d’autres que nos systèmes administratifs ne peuvent entendre puisque les numéros de dossiers déshumanisés n’ont pas d’histoire. Des histoires pourtant importantes à rappeler, encore et encore. Car elles nous rappellent que dans tout système, il existe toujours des alternatives, des voies de contournement.

UNHCR | Le futur de la Syrie

Le monde doit agir pour sauver une génération d’enfants syriens traumatisés, isolés et en souffrance. Si nous n’agissons pas rapidement, une génération d’innocents se transformera en victimes durables d’une guerre effroyable.

Le tenancier du bistrot de Noiraigue expulsé de Suisse

L’Auberge de Noiraigue est fermée depuis ce mercredi soir. Le ciel est tombé sur la tête de son gérant, Harun Ramadani. Ce Macédonien doit quitter la Suisse avant le 15 février. Incrédulité chez ses clients. Il nous explique pourquoi cette décision est injuste.

L’Escale | Kaveh Bakhtiari

Il y a trois ans, mon cousin était bloqué en Grèce avec d’autres migrants.
A l’époque, il n’avait pas encore décidé d’abandonner et de retourner en Iran.
A l’époque, il était encore vivant.
C’est par ces trois phrases que s’ouvre le film l’Escale, du réalisateur Kaveh Bakhtiari, sélectionné pour la Quinzaine des réalisateurs 2013 à Cannes. Un film intimiste, en immersion. Entretien avec le réalisateur.

Carte blanche à Melisa Restelli, policière

Mercredi 2 octobre 2013. Les brumes automnales s’agrippent à la montagne tandis que je me rends à l’École régionale d’aspirants de police pour y suivre une matinée d’information liée à ma fonction de maître de stage au sein de la police neuchâteloise.

« Point of no return » | Témoignages de vingt migrants non éloignables

Le projet « A face to the story : la question des migrants non éloignables en détention » vise à sensibiliser la société civile à propos de la situation des migrants non éloignables et à inciter les décideurs politiques, tant au niveau national qu’européen, à mettre fin à la détention des migrants non éloignables et à trouver une solution pour eux.

Témoignage d’un renvoi | C’est à toi de choisir…

« Tu ne retourneras plus au centre aujourd’hui » me dit l’un des policiers fédéraux et d’en conclure : « c’est fini pour toi. » C’est à toi de choisir entre la vie ou la mort en restant calme dans l’avion ; de toute façon, nous avons reçu des ordres. Ce sera un jour vraiment cruel pour toi que tu ne seras pas près d’oublier.

Film | « South Africa – Living under siege »

Durant ces deux dernière décennies, des milliers de Somaliens ont fui la guerre civile et émigré vers l’Afrique du Sud, un pays qui accorde la liberté de mouvement aux requérants d’asile et aux réfugiés, ainsi que le droit d’étudier et de travailler.

Témoignage d’un réfugié tibétain

Le récit de Norbu Dhondup est caractéristique du vécu de milliers de jeunes réfugiés tibétains qui fuient la répression politique au Tibet, mais également de la discrimination institutionnelle et du manque de perspectives pour cette population.

Grèce | « Merci les pêcheurs! »

Dimanche 15 septembre 2012: un petit bateau essayant de rejoindre la Grèce depuis la Turquie et transportant 12 réfugiés syriens a connu des problèmes dans la nuit du 14 septembre, à 23h30 environ, aux large des côtes, après avoir frappé des rochers et que l’eau commençait à rentrer.

Liza Schuster | Brutaux, coûteux et futiles, la vérité sur les renvois des requérants d’asile

Six jeunes hommes sont arrivés à l’aéroport de Kaboul mardi 22 octobre, renvoyés depuis la Norvège. La Norvège renvoie plus ou moins toutes les semaines ce nombre de personnes, mais elle n’est pas seule, la Belgique, l’Allemagne et le Royaume-Uni font de même. L’argument qui est mis en avant est que ces jeunes homme ne sont pas en danger, qu’ils sont en Europe juste pour « chercher une meilleure vie », et qu’ils ne seront confrontés à aucune difficulté particulière en cas de renvoi.

« Madame, veuillez m’excuser de soulever un tabou, mais je pense qu’il vaudrait mieux aider d’abord les Belges »

Et puis il y a l’autre réalité. Celle qui fait peur et qui inquiète. Cela a commencé par un petit mail:  » Madame, veuillez m’excuser de soulever un tabou, mais je pense qu’il vaudrait mieux aider d’abord les Belges « . Nous y étions. J’ai fini par me rendre compte que parler d’aider d’abord les Belges, ce n’est en réalité pas un tabou du tout, c’est malheureusement un lieu commun.

CSI | La triste histoire de A.

A. est venue en Suisse une première fois avec ses parents il y a de cela plusieurs années. A. et son père ont été mis en mesure de contrainte en vue d’un refoulement vers le Kosovo. La jeune fille avait alors 15 ans. Leur détention a duré quelque deux mois avant que la famille au complet ne soit rapatriée vers son pays d’origine.

Voix d’Exils | L’objet de l’exil

Bracelet en or, chaussures, habit traditionnel, Bible, chapelet, guitare sont quelques objets précieux – parmi d’autres – que les requérants d’asile emmènent avec eux dans leur périple jusqu’en Suisse. Dans le cadre du projet «l’objet de l’exil», initié par Françoise Kury, Suissesse d’origine rwandaise, ces objets, ainsi que les photos de leurs propriétaires avec leurs valises, tous requérants d’asile résidant dans le centre d’accueil de Perreux dans le canton de Neuchâtel ont été exposés. L’exposition s’est déroulée le samedi 7 septembre à la salle paroissiale Notre-Dame de la Paix, à La Chaux-de-Fonds.

Reportage radio | L’errance en Europe des réfugiés africains qui ont fui la Libye

L’Italie a-t-elle incité des réfugiés africains qui ont fui la Libye à se rendre ailleurs en Europe, en leur accordant un permis de séjour et plusieurs centaines d’euros ? Cliquez ici ou sur l’image ci-dessous pour écouter l’émission. Dossier diffusé dans l’émission Accents d’Europe du 17 juin 2013. Reportage de Julien Mechaussie à Hambourg et … Continued

IRIN | Le témoignage d’un réfugié palestinien en Syrie

Depuis le 6 août, selon Human Rights Watch, le gouvernement libanais refuse de laisser entrer sur son territoire les Palestiniens qui avaient cherché refuge en Syrie lorsqu’ils s’étaient fait chasser de chez eux en 1948 et en 1967 et qui fuient une fois de plus avec leurs descendants pour échapper cette fois au conflit qui fait rage en Syrie.

Un pêcheur grec sauve des migrants…

Giorgos Mavripidis, un pêcheur de Skala Sikamias, a sauvé une famille qui était en train de se noyer alors qu’elle essayait de rejoindre les côtes de l’île de Lesbos, en octobre 2009. Huit autres personnes ont trouvé la mort ce jour-là.

En Italie, à l’abandon

Particulièrement choqués par les conditions indignes rencontrées par cette jeune femme et ses deux filles nous avons écrit le 16 juillet au Service de la population du canton de Vaud (SPOP), pour lui faire part de notre intention de publier ce témoignage, et de notre vive préoccupation. Le nom de cette dame est anonymisé : … Continued

Voix d’Exils | De requérant d’asile à conseiller général

Originaire de La Chaux-de-Fonds, approchant la soixantaine, Njo Moubiala a échappé à la dictature du Maréchal Mobutu dans l’ex-Zaïre, en se réfugiant en Suisse, ce il y a près de trois décennies. D’abord requérant d’asile, cet électrotechnicien de formation est aujourd’hui Suisse, conseiller général (membre du parlement communal) et membre de la commission de la naturalisation à Peseux, sa commune de résidence, dans le canton de Neuchâtel. Témoignage.

Malte | Témoignage d’un jeune somalien bloqué en mer

La photographie de ce jeune migrant d’origine somalienne a fait le tour du monde lors des événements qui ont suscité des tensions entre Malte et la Commission européenne, quand Malte a refusé d’accueillir un groupe de migrants clandestins en détresse qui avaient été recueillis par un navire.

ThéâtrEvasion | Construire des ponts en jouant

Métis’Arte et le Service civil international organisent deux camps d’une semaine de théâtre pour des enfants suisses, des enfants issus de l’immigration et des enfants réfugiés vivant dans les Centres pour requérants d’asile, du 6 au 20 octobre à Neuchâtel et du 13 au 27 octobre à Genève.

Le casse-tête des permis F

La dernière brochure d’information sur l’intégration sur le marché de l’emploi des personnes admises provisoirement le reconnaît d’emblée. Les personnes titulaires d’un permis F ont de la peine à entrer sur le marché de l’emploi, et donc de devenir indépendantes financièrement, notamment parce que les employeurs «ne savent absolument pas qu’ils peuvent engager des personnes à titre provisoire». Témoignage d’une jeune femme au parcours exemplaire, et qui se heurte aux barrières administratives et aux préjugés des agences ad interim.

Voix d’Exils | Un camp de vacances inoubliable

Du lundi 15 au vendredi 19 juillet 2013, le Service des Migrations du canton de Neuchâtel a organisé pour la sixième fois un camp de vacances destiné aux enfants des requérants d’asile. Une dizaine de filles et de garçons, dont l’âge oscille entre 8 et 12 ans, ont passé des moments inoubliables au camp de Vaumarcus, dans le district de Boudry.

Pas de refuge interne en Afghanistan

La sécurité n’est pas assurée à Kaboul et il n’existe pas de possibilité de refuge interne en Afghanistan face aux persécutions des Talibans : voici les conclusions d’un arrêt du TAF cassant la décision de l’ODM qui accordait uniquement une admission provisoire à une famille afghane. Celle-ci estimait avoir le droit au statut de réfugié. Une seconde décision d’admission provisoire sera, suite à cet arrêt, également cassée par le Tribunal.

SIHA network | Lettres d’Erythrée

Les témoignages des femmes réfugiées érythréennes reflètent les graves violations des droits humains qui ont lieu en Erythrée et au-delà. Les histoires de neuf femmes racontent des graves risques auxquels les femmes sont exposées et nous informent sur les expériences avec les trafiquants, qui les déshumanisent.

Voix d’Exils | La difficile quête du permis B

Selon l’article 14 de la Loi fédérale suisse sur l’asile, les requérants d’asile doivent remplir un certain nombre de conditions pour obtenir le permis B. Dans les faits, même pour les personnes qui ont fait un parcours sans faute, l’obtention du permis reste difficile; comme le démontre l’expérience de Moussa, requérant d’asile originaire d’Afrique de l’Ouest.

« La Suisse nous ignore! »

« Bientôt deux ans que nous sommes en Suisse. Nous attendons toujours la réponse de Berne. Notre situation est très précaire. Mon mari est aveugle, il ne peut se déplacer. Un de nos trois enfants est également malvoyant. J’assume, seule, tous les rendez-vous et les démarches administratives car nous  n’avons pas de parents sur qui compter. … Continued

Abris PC et voisinage | Désamorcer les peurs autour d’un buffet

Suite à l’ouverture d’un abri de protection civile au printemps 2012 au Petit-Lancy (Genève), la Coordination asile.ge a organisé deux rencontres festives entre les demandeurs d’asile logés sous-terre et les habitants du quartier. Très conviviale, la soirée de septembre,organisée dans un parc du quartier, a permis des interactions inattendues autour d’un grill et de salades. … Continued

Ecole autonome de Bienne | Apprendre pour être libre

C’est un lundi soir au début de l’hiver. Khalid, Dawa, Karma et moi sommes assis autour d’une table au salon de la «Villa Fantasie». Cette ancienne villa au centre-ville de Bienne appartient aujourd’hui au Centre Autonome de Jeunesse (CAJ). Depuis bientôt une année, le CAJ nous met à disposition la grande salle pour nos cours … Continued

The Guardian | Enfin heureux en Suède

L’histoire d’un réfugié somalien: « Maintenant que je suis en Suède, je suis enfin très heureux » Omar, un réfugié somalien, a fui la guerre en Libye pour vivre dans un camp se situant proche de la frontière avec la Tunisie. Cet épisode de sa vie, « Rain is beautiful » (La pluie est belle), débute avec des adieux … Continued

Voix d’Exils | Africain? Alors dealer!

Il y a déjà certains endroits à Lausanne où je n’ose plus mettre les pieds de peur de me faire arrêter. Mais la cerise a été déposée sur le gâteau jeudi 14 mars 2013. J’étais confortablement installé chez moi dans mon canapé, entouré d’amis Européens, pour visionner l’émission de Temps Présent diffusée sur la chaîne nationale … Continued

Angleterre | Accoucher avec dignité

  L’actrice Juliet Stevenson introduit ce court-métrage sur les risques que rencontrent les femmes enceintes en procédure d’asile dans le Royaume-Uni. Par rapport aux autres femmes qui trouvent que la grossesse est un moment plein d’espoir et de bonheur, la grossesse, pour beaucoup de femmes en procédure d’asile, est un moment de stress et de … Continued